webleads-tracker

Agri, agro, véto

Saint Verny Vignobles nous rappelle que l’Auvergne est aussi une terre de vins

Saint Verny Vignobles nous rappelle que l’Auvergne est aussi une terre de vins

Créée à la fin de la seconde guerre mondiale, Saint Verny Vignobles est la seule coopérative viticole de l’appellation Côtes d’Auvergne.  Elle fait aujourd’hui partie intégrante du groupe coopératif céréalier Limagrain et regroupe 65 viticulteurs. Sa production est proposée à la vente dans sa boutique de Veyre-Monton, dans les grandes et moyennes surfaces mais aussi auprès des professionnels (restaurateurs, cavistes, etc). A l’occasion des fêtes de fin d’année, Saint Verny offre de belles promotions sur ses vins ainsi qu’une sélection de coffrets cadeaux comprenant des produits régionaux. Le Journal de l’éco s’est entretenu avec Christelle Gaime, responsable marketing de la coopérative.


Des cadeaux parfaits pour les fêtes de fin d’année

Avec l’offre la plus complète de la région en vins AOC Côtes d’Auvergne, Saint Verny propose une vingtaine de cuvées en blanc, rouge ou rosé issues des cépages Chardonnay, Pinot Noir et Gamay. La nouveauté de cette année est située dans le haut de la gamme avec une exclusivité : Château Chalus. Christelle Gaime précise : « Il s’agit d’un vin blanc issu d’une parcelle de chardonnay plantée il y a 25 ans au Sud d’Issoire sur les pentes de Chalus au pied du château. Cette parcelle très bien exposée ; sur un terroir exceptionnel d’argilo-calcaire mêlée d’éboulis volcaniques et de basalte produit à peine 6 000 bouteilles d’un grand vin blanc dont l’élevage en fûts de chêne neuf lui confère une dégustation remarquable. Cette cuvée est vouée à devenir l’icône de notre gamme. »

Sur une surface de 150m2, la boutique Saint Verny située au pied de la vierge de Veyre-Monton, dévoile la totalité de sa gamme ainsi qu’une sélection de produits régionaux tels que des confitures, du miel, du chocolat, du foie gras, des bières et des liqueurs. Le tout complété par les indispensables articles de cave: carafes, sommeliers, verres, etc. Sur place, les amateurs pourront bénéficier d’un service de dégustation et des conseils dispensés par une équipe de vente passionnée. Les offres promotionnelles démarrent le 5 décembre et se prolongeront durant tout le mois. Saint Verny offre, par exemple, la 6e bouteille pour 5 achetées sur une grande partie de la gamme. La boutique est ouverte du lundi au samedi et sera ouverte exceptionnellement toute la journée le 20 décembre 2015.

Saint Verny Vignobles, une belle aventure

Créée à la sortie de la seconde guerre mondiale, la coopérative connait un tournant au début des années 1990 avec son rachat par Limagrain qui souhaite donner un nouveau souffle à l’activité viticole. Christelle Gaime raconte : « C’était une période difficile pour le vin Auvergnat qui connaissait une baisse de qualité et qui souffrait d’un déficit d’image. Il a fallu tout remettre à plat et le groupe Limagrain y a participé grandement avec notamment la mise en place d’un cahier des charges très contraignant qui instaurait de nouvelles pratiques culturales. Aujourd’hui la coopérative regroupe 65 viticulteurs qui exploitent 170 hectares de vignes réparties sur le département du Puy de Dôme, soit environ 43 % de l’Appellation. »

La boutique située à Veyre-Monton est la vitrine de cette coopérative, qui compte 11 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros par an. Un chiffre d’affaires en augmentation régulière. Un tiers des ventes est réalisé en direct par la boutique (sur place et par le biais de la boutique en ligne), un autre tiers des ventes se fait dans les grandes et moyennes surfaces tandis que le dernier tiers est distribué par l’intermédiaire des professionnels tels que les restaurateurs ou les cavistes. 15 % de la production est destinée à l’export, essentiellement en Europe (Belgique, Allemagne, Pays-Bas), mais aussi vers les USA, la Canada, le Japon et accessoirement vers la Corée.
Nous le voyons, Saint Verny Vignobles ne manque pas de clients et de débouchés. Ce serait même plutôt l’inverse comme le souligne Christelle Gaime en guise de conclusion : « Nous souhaiterions avoir plus de vins pour répondre à une demande toujours plus forte. Heureusement la récolte 2015 a été de 20% supérieure en volume et d’excellente qualité ! Mais le défi à relever dans les années à venir sera d’augmenter la surface de vigne en exploitation et donc de trouver de nouveaux viticulteurs. »



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !