webleads-tracker

Tourisme, restauration

Le Club Hôtelier Clermontois et les acteurs du Tourisme travaillent en synergie

Le Club Hôtelier Clermontois et les acteurs du Tourisme travaillent en synergie
Yves Giraud, président du Club Hôtelier Clermontois

Le Club Hôtelier Clermontois sait recevoir. Pour son assemblée générale du 5 mars, les professionnels de l’hôtellerie ont convié leurs partenaires pour leur présenter leurs actions et pour mener une session de travail inédite.


Un workshop
Au-delà du rendez-vous annuel de l’association, la volonté affichée du Club est de rassembler autour de lui ses partenaires, les acteurs du Tourisme du territoire : Aventure Michelin, le Panoramique des Dômes, Vulcania, Royatonic, le Château de Murol, le volcan de Lemptegy, le Comité Régional du Tourisme. D’où l’idée d’un workshop. « On travaille mieux en synergie, note Yves Giraud, président du Club Hôtelier Clermontois. Nous, les acteurs de ce marché tourisme-hôtellerie, travaillons dans le même sens, en étroite collaboration avec l’Office du Tourisme et les partenaires pour promouvoir la destination et améliorer l’accueil. Nous nous rapprochons afin de monter des projets touristiques ensemble, de proposer au client une offre “packagée” attractive, sur le marché loisir notamment. Avec cette collaboration, on gagne en crédibilité. »

Les outils de promotion
Le nouveau site responsive du Club a été présenté. Plus rapide et ergonomique, il permet de visualiser la disponibilité des établissements adhérents et de réserver en ligne à partir d’un PC, d’une tablette ou d’un smartphone. La visualisation en Street-view pour tous les établissements référencés sur le site se poursuit sur le premier semestre 2015. « Le fait d’avoir ce nouveau site va nous permettre d’améliorer le référencement naturel sur Google, précise Delphine Levadoux, vice-présidente du CHC. On mise sur l’image au sein du Club parce qu’on a compris qu’il faut non seulement séduire en terme de destination, mais aussi montrer que notre hôtellerie est actuelle, dynamique. Nous savons qu’avant de réserver, un client visite 10 sites. Et 1/3 change d’avis. 50 % des visiteurs sur notre site sont nouveaux. C’est important d’avoir un site rapide très accessible face à Booking qui coûte cher en commissions, même s’il est un incontournable. Il nous fallait impérativement un site responsive. Aujourd’hui, en terme d’hôtellerie, un site internet marchand fait augmenter les ventes et améliore donc son taux d’occupation ».
La page Facebook, quant à elle, sert à annoncer des changements d’enseignes, à proposer des offres ponctuelles ou encore à recruter.
Le plan de ville offert aux clients des hôtels du Club, édité chaque année à 35 000 exemplaires, est reconduit pour 2015.

Le court terme
Toujours sur son site internet, le Club Hôtelier est sur le point de finaliser la réalisation d’un onglet Séminaires. « On a plusieurs hôtels dotés de salles de réunion, rappelle Delphine Levadoux. En un clic, grâce à cet onglet, un client pourra ainsi trouver en temps réel, une salle de réunion disponible à Clermont. »
Le CHC compte bien étendre sa notoriété aux marchés Loisirs et Affaires européen. « On a fait traduire le site en Anglais et en Espagnol. Nous avons dans nos projets celui de le traduire aussi en Allemand. Cela se finance, confie le président. Nous avons beaucoup souffert de la crise et en particulier l’hôtellerie haut de gamme . Le taux d’occupation est en baisse de 5 % en 2014. Il y a des explications à cela : l’offre hôtelière s’est étoffée, le marché Congrès a chuté de 30 % en 2014. C’est important de montrer que nous nous adaptons et capitalisons sur la destination, tout en sachant le taux d’occupation de la ville ne dépasse pas 57 %. »

Le Club Hôtelier Clermontois en chiffres

2 900 chambres de 1 à 5 étoiles
550 emplois
73 % de l’offre hôtelière clermontoise (communauté)
48 établissements



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !