webleads-tracker

Tendances Éco

Le conseil départemental en avance sur sa feuille de route

Le conseil départemental en avance sur sa feuille de route

Le Président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel, a tenu une conférence de presse ce mercredi 5 février à Clermont-Ferrand. Entouré du nouvel exécutif du conseil, il est venu dresser le bilan de son mandat depuis 2015 et évoquer les perspectives du conseil pour 2020.


À un an de la fin de son mandat, Jean-Yves Gouttebel a présenté le bilan de sa feuille de route. « La totalité des projets prévus dans la feuille de route 2015 a été concrétisée, guidée par des choix politiques assumés et fidèle à nos valeurs de proximité et de solidarité. Mais nous sommes allés bien au-delà de la feuille de route initiale. » affirme-t-il.

Énumérant les actions menées depuis 2015 dans l’intérêt des Puydômois, il cite par exemple le budget de 85 millions d’euros mis en place dans le domaine du handicap et le recrutement d’une cinquantaine d’assistants familiaux dans le but d’offrir les meilleures conditions d’accueil aux 1000 enfants confiés au Département.

Du côté des territoires, il évoque entre autres la création en 2016 du groupement des laboratoires d’analyses GIP TERANA et la restructuration et extension de plusieurs collèges du département.

Le Président du Département n’oublie pas l’inscription de la chaîne des Puys et de la Faille de la Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO, précisant que les bâtiments du conseil général au Cours Sablon seront prochainement intégralement dédiés à ce qu’il appelle « La mission UNESCO ».

Malgré les difficultés rencontrées récemment par le conseil, l’exécutif, initialement composé de 11 vice-présidents et resserré à 4, se veut optimiste. En effet, en vue des élections départementales de 2021, l’exécutif assure avoir fini sa feuille de route un an en avance. Pour la dernière année de son mandat à la tête du conseil départemental, Jean-Yves Gouttebel et ses conseillers ont pour ambition de concentrer leurs efforts sur trois grands projets : la transition écologique, la création d’un établissement scolaire international et la politique de l’enfance et de la famille.

En 2020, Jean-Yves Gouttebel souhaite faire de ce point phare un moteur de l’économie locale, avec 5 projets principaux, concernant notamment la transformation du circuit de Charade en E-circuit, mettant en avant les énergies renouvelables ; ou la mise en place d’un budget écologique citoyen de 2 millions d’euros visant à mettre en avant les initiatives écologiques des Puydômois.

En faveur de la politique de l’enfance et de la famille, l’exécutif projette un budget de 72 millions d’euros et mentionne entre autres la diversification de l’offre d’accueil des enfants ou la mise en œuvre d’un plan de revalorisation salariale et d’accélération de recrutement des assistants familiaux.

Il évoque aussi que le Puy-de-Dôme a été retenu par le Ministère des Solidarités et de la Santé parmi les 30 départements pilotes pour participer avec l’État à la contractualisation de la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !