webleads-tracker

A la Une

Mobilités | Les Démo Days des véhicules Shaary

Mobilités | Les Démo Days des véhicules Shaary

Ce samedi 4 septembre, les Lyonnais sont invités à venir tester gratuitement et donner leurs retours sur les véhicules Shaary. En amont du lancement de ses premiers services en 2021, Wesk appelle les Lyonnais à tester et partager leurs retours d’expériences sur son application Shaary et ses véhicules électriques au micro-gabarit, avec deux dispositifs.


Les DÉMO DAYS 

Après le succès de la première édition, le 28 juillet, l’entreprise lyonnaise redonne rendez-vous le samedi 4 septembre aux seconds « Démo Days » qui se dérouleront à la Halle H7 à Confluence (69002).

Deux jours durant lesquels les Lyonnais sont invités à tester les véhicules et l’application mobile dédiée et de découvrir les avantages du micro-gabarit en centre-ville et notamment de voir à quel point il est rapide de trouver une place !
Ils pourront également donner leur avis et impressions sur le véhicule et sur l’application, pour participer à leur amélioration.

Un programme de BÊTA-TESTEURS

En outre, durant l’été, 8 bêta-testeurs ont également pris part à l’aventure Shaary pendant 15 jours aux côtés des équipes.

Pendant cette période, les bêta-testeurs ont été invités à répondre à des questionnaires sur l’application Shaary, les véhicules et le support de l’entreprise. Anciens utilisateurs du service Bluely pour certains, et amateurs d’autopartage pour d’autres, ces différents profils ont apporté leur pierre à l’édifice pour concevoir l’application et affiner le service en fonction des différents usages.

Pour rappel, Shaary propose, via une application clé en main, de mettre à disposition des villes et des entreprises, des véhicules au micro gabarit, électriques et totalement libérés des bornes de recharges.

« Avec Shaary, nous voulons construire un service d’autopartage basé sur les usages des utilisateurs et adapté aux contraintes de la ville grâce à ses véhicules électriques au micro-gabarit. C’est pourquoi, étant nous-mêmes installés à Dardilly près de Lyon, nous avons pensé à appeler les lyonnais à coconstruire et finaliser avec nous notre offre d’autopartage : de la navigation sur notre application à l’utilisation de nos véhicules en ville. Nous avons hâte qu’ils l’expérimentent et nous fassent des retours qui permettront d’améliorer notre solution. », déclare Christophe Sapet, Président de Wesk.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !