webleads-tracker

Société

Mobilités | Première étape du futur RER lyonnais

Mobilités | Première étape du futur RER lyonnais

La nouvelle voie L de la gare de Lyon Part-Dieu a été mise en service ce dimanche 5 juin. Financée à hauteur de 23,5 millions d’euros par la Région, elle permettra de fluidifier le trafic ferroviaire autour de Lyon.


Plus globalement, la Région investit massivement pour les mobilités et la mise en œuvre d’un RER lyonnais. 316 millions d’euros ont déjà été mobilisés par la Région sur l’étoile ferroviaire lyonnaise, et permettront de faire gagner du temps à tous les voyageurs : moins de retard sur le réseau ferroviaire, plus de trains et de meilleures conditions de transport pour tous.

Chaque jour, 700 trains traversent la gare de Lyon Part-Dieu. Il s’agit de la première gare européenne de correspondances et l’épicentre des mobilités ferroviaires autour de Lyon. 125 000 voyageurs la fréquentent quotidiennement alors qu’elle avait été dimensionnée, à l’origine, pour 35 000 voyageurs par jour.

Pour améliorer les mobilités autour de Lyon, mais plus globalement le trafic ferroviaire régional, il fallait investir pour moderniser et agrandir cette gare. En effet, 1/3 des retards constatés sur le réseau ferroviaire régional est engagé au sein de l’étoile lyonnaise. Cette nouvelle voie L permettra ainsi de fluidifier le trafic et d’améliorer la ponctualité des trains.

Deux aménagements du plan de voies complètent l’opération. Ils visent à :

– Offrir de nouvelles possibilités d’accès à certaines voies et éviter ainsi les cisaillements en amont de la gare de Lyon Part-Dieu

– Permettre aux trains d’emprunter les voies K et L dans les deux sens.

La création de la voie L est coordonnée avec le réaménagement du pôle d’échanges multimodal (PEM) de Lyon Part-Dieu.

Pour ce qui concerne la gare, l’objectif est de mieux accueillir les voyageurs ; c’est pourquoi la surface de la gare est doublée et de nouveaux accès aux quais sont créés par l’avenue Pompidou. Cette 12ème voie va ainsi permettre de désaturer la gare et apporter de précieux gains de régularité. L’objectif de la Région, avec ces travaux, est de réduire significativement le nombre de retards liés à l’engorgement de la gare.

La Région l’a financée à hauteur de 23,5 millions d’euros, aux côtés de l’Etat, de SNCF Réseau et de l’Union européenne pour un chantier global de 87,6 millions d’euros.

Plus globalement, la Région investit massivement pour moderniser la gare de Lyon Part-Dieu dans le cadre de son Plan de mobilisation pour l’étoile ferroviaire lyonnaise.

Plus de 100 millions d’euros sont en effet engagés par la Région sur le pôle d’échanges multimodal de Lyon Part-Dieu afin de mieux accueillir les nombreux voyageurs sur le site. Ils permettront, notamment, la construction de nouveaux accès aux quais depuis l’Avenue Pompidou pour désaturer la gare. Ces 6 nouveaux accès seront mis en service à la fin de l’année.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !