webleads-tracker

Tendances Éco

Municipales ! Le rassemblement de deux figures politiques

Municipales ! Le rassemblement de deux figures politiques
Jean-Pierre Brenas et Michel Fanget décident de se rassembler en vue des élections à Clermont-Ferrand

“Michel Fanget et moi avons décidé de partir ensemble pour les municipales”. C’est avec ces mots de Jean-Pierre Brenas qu’a démarré la conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi 30 janvier à l’Hôtel Mercure de Clermont-Ferrand. Les raisons de leur alliance sont multiples mais concernent principalement une volonté commune de “mettre un terme à l’hégémonie du socialisme et du communisme à Clermont-Ferrand depuis 75 ans et une nécessité d’apporter une réponse à l’attente du changement, profondément ancrée dans la ville”.


Pour Michel Fanget comme Jean-Pierre Brenas, leur rassemblement est “seulement la première étape d’une vaste dynamique qui doit les mener vers la victoire”. Dans ce projet alliance, ils entendent “donner sa véritable chance à l’alternance”, en rappelant que la ville de Clermont-Ferrand n’a pas connu l’alternance depuis la guerre.

Pour répondre à cette question de changement, ils affirment un profond désir “d’ouvrir en grand les fenêtres pour faire entrer l’air frais du renouvellement démocratique”.

Par-là, le binôme affirme que leur rassemblement ne concerne pas un accord d’appareils (négociation entre partis politiques visant à placer les uns ou les autres selon des logiques politiciennes), mais évoque leur accord programmatique concernant trois grandes causes : celles de la sécurité, de l’urgence climatique et de la gestion rigoureuse de la ville, toutes trois traversées par la thématique transversale de la solidarité. Ils n’occultent pas non plus la problématique d’attractivité de la ville qui a perdu son statut de capitale régionale au profit de Lyon.

“Le rassemblement n’est pas la garantie du succès mais c’en est la condition”.

Des raisons de la naissance de cette alliance, Jean-Pierre Brenas rappelle les élections municipales de 2014 “qu’il perd en refusant de s’allier”, accordant la victoire à Olivier Bianchi qui s’était rassemblé avec le parti d’extrême gauche.

Les deux candidats nient cependant l’existence d’une fusion des listes ou d’un ralliement à l’un des deux partis, mais mentionnent la création d’une liste commune. Ils se disent tous deux complémentaires sur les projets qu’ils veulent mener dans le but de “ré oxygéner la ville”. Ensemble, ils considèrent leur projet commun comme “une alliance largement ouverte à tous ceux qui veulent la rejoindre”.

A la question, qui sera le prochain maire de Clermont-Ferrand ? , les deux candidats s’accordent pour dire que Jean-Pierre Brenas sera n°1 et Michel Fanget n°3 de la liste, précisant qu’au-delà de l’ego et du titre de maire, ils entendent former un binôme pour la ville.

Une alliance à parts égales donc, et un projet commun qu’ils approfondiront lors de l’annonce du programme puis de la liste les 20 et 26 février prochains.

Clarisse Valleix



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !