webleads-tracker

Tourisme, restauration

A la découverte des trois musées du Conseil général de l’Allier

A la découverte des trois musées du Conseil général de l’Allier
Maison Mantin

Le département de l’Allier est riche d’un patrimoine historique composé de châteaux, hôtels particuliers, jardins, églises et chapelles dont un grand nombre ont rejoint le domaine public et sont désormais ouverts à la visite. Le Journal de l’éco vous propose de découvrir dans la ville de Moulins, trois musées, patrimoine du Conseil général de l’Allier : le Musée de l’Illustration Jeunesse, la Maison Mantin et le Musée Anne de Beaujeu.


Le Musée de l’Illustration Jeunesse, unique

Jusqu’au 30 août 2014, ce musée accueille une étonnante collection de livres animés qui témoignent de l’ingéniosité des illustrateurs de livres pour enfants, pionniers de la BD. L’exposition présente 150 livres particulièrement représentatifs de l’engouement du public pour ce genre d’ouvrage, particulièrement au XIXe siècle et jusqu’à aujourd’hui, avec des livres d’artistes que l’on n’ose feuilleter tant ils sont beaux.

Toute l’année, le musée propose un parcours permanent et ludique permettant de découvrir l’histoire de l’illustration, les techniques, les artistes et, à travers des ateliers, de s’initier à l’illustration. Le MIJ conserve plus de 3 400 planches originales de styles et de courants variés ainsi qu’une collection de plus de 11 500 albums et ouvrages dédiés à l’illustration jeunesse.

C’est dans le très bel Hôtel de Mora, rue Voltaire (n°26) que s’est installé ce musée, dans cette très belle architecture achevée dans les années 1750 pour la famille des Cadier de Veauce. On appréciera son élégance en empruntant le très grand escalier baigné de lumière dans lequel les illustrateurs ont fait danser des papillons.

La Maison Mantin, insolite et exotique

Pousser la porte d’entrée de la maison Mantin, à Moulins, c’est pénétrer dans un univers où l’étonnant côtoie l’exotisme et dont les trésors ne sont pas ceux que l’on peut s’attendre à trouver dans une maison bourgeoise du XIXe siècle. Louis Mantin, issu de la bourgeoisie fortunée de Moulins, avait un goût prononcé pour l’art et les curiosités qu’il a patiemment collectionné durant sa vie  au point de faire construire à la fin du XIXe siècle une imposante demeure pour vivre au milieu des nombreux objets d’art accumulés. Elle en est remplie jusqu’au plafond, les dimensions des murs ont même été calculés pour y exposer ses tapisseries d’Aubusson et tentures en cuir ou en soie. Chaque détail a été pensé avec son architecte pour pouvoir mettre en valeur les céramiques, les peintures, les photographies, les meubles raffinés. Étonnant musée où des objets miniatures, animaux naturalisés, faïences, minéraux, sculptures, porcelaines témoignent de l’éclectisme du goût de Louis Mantin. La richesse des collections confère à ce lieu une ambiance d’étrangeté pour un voyage unique dans l’insolite. Léguée en 1905 à la Ville de Moulins, la maison est désormais ouverte au public cent ans après la mort de son propriétaire qui, dans son testament, avait spécifié vouloir montrer aux visiteurs un “spécimen d’habitation d’un bourgeois au XIXe siècle” . Une maison équipée d’un système de chauffage central, de l’électricité, de WC, d’une salle de bain avec eau chaude, autant dire à la pointe de l’innovation pour un drôle de bourgeois, érudit et mystérieux, dont on essaiera de percer les secrets au fil de la visite.

Le retour des momies au Musée Anne de Beaujeu

Adossé au château des Ducs de Bourbon, le musée Anne de Beaujeu regroupe quelque 20 000 objets d’art, d’archéologie et d’histoire naturelle, issus d’achats, de dons et de dépôts d’État. Le fonds archéologique allant du paléolithique à l’époque gallo-romaine explore l’histoire d’un important peuplement dans la région de Moulins.

Les collections de peintures du XVe et XVIe siècle font la part belle aux peintres germaniques et flamands et on peut y voir également des peintures et sculptures du XIXe.

Toutes ces œuvres méritent une visite mais plus étonnante encore est l’exposition temporaire (jusqu’au 21 septembre 2014) consacrée à l’art égyptien. Une exposition faite d’objets et de documents hétéroclites acquis par de riches collectionneurs Moulinois ou rapportés de voyages par des archéologues, ingénieurs, anthropologues de la région : l’ingénieur Pierre le Grand, l’archéologue Louis Batissier et le docteur Cornil. L’exposition retrace le parcours de scientifiques dont les collections ont été léguées aux musées auvergnats comme celle de Marcelle Baud au musée Bargoin.

Longtemps conservées en réserve, les collections égyptiennes du musée Anne de Beaujeu sont composées de momies, cercueils, cartonnages, amulettes, oushebtis1 et céramiques. Ce « retour des momies » après restauration est assurément un rendez-vous à ne pas manquer.

1Oushebtis : statuettes funéraires

Pratique

MIJ – Hôtel de Mora
26 rue Voltaire, 03000 Moulins
Tél. : 04 70 35 72 58
Mail : mij@cg03.fr

Maison Mantin – Musée Anne de Beaujeu

Place de Colonel Laussedat, 03000 MOULINS
Tél. : 04 70 20 48 47

mab@cg03.fr
http://www.mab.allier.fr/



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !