webleads-tracker

Commerce

Passion et dévouement au service du commerce de proximité

Passion et dévouement au service du commerce de proximité

La raréfaction des commerces de proximité en ville et plus largement en milieu rural n’est pas un phénomène nouveau. Pour certains, il peut s’avérer compliqué de s’approvisionner et donc de satisfaire ses besoins. Pour autant, peut-on parler de fatalité ? A en croire Martine Cauchie : pas le moins du monde ! C’est avec une motivation sans failles qu’elle a ouvert son commerce de fleurs, La Boutique d’Amanda, à Ydes en décembre 2014.


Fleuriste dans l’âme, depuis sa plus tendre enfance, Martine se passionne pour tout ce qui touche, de près ou de loin, au monde des fleurs et des senteurs. Faute d’école de fleuriste dans sa région, elle se lance dans l’horticulture à l’âge de 14 ans et travaille pendant près de douze années chez divers fleuristes. A 26 ans, rattrapée par son amour des fleurs, elle choisit de reprendre ses études afin d’obtenir un CAP Fleuriste. Il y a dix ans, poussée par cet élan, Martine ouvre son premier magasin de fleurs, qu’elle transforme en une affaire prospère et pérenne.

Il y a 4 ans, elle pose ses valises à Ydes, la commune dont son mari est originaire. Ce qui frappa Martine, dès son arrivée, fut le manque de commerce de proximité. Au moment même où un local fut disponible, Martine sauta sur l’occasion. En fine épicurienne, elle souhaitait partager sa passion et son mode de vie, profondément tourné vers des produits fins et de qualité.

« Mon parcours de création d’entreprise a été parsemé d’embuches. J’ai rencontré de nombreuses difficultés au niveau administratif. Mon dossier a été régulièrement perdu et je n’ai bénéficié d’aucun suivi. J’ai dû remettre à deux reprises l’ouverture de mon magasin. C’est pour cette raison que j’ai décidé de prendre les choses en main et de devenir actrice, à part entière, de mon projet. J’ai souhaité que mon dossier passe le plus rapidement en Commission afin de démarrer mon activité en temps voulu. Et absolument rien n’aurait pu venir entraver ma motivation. Mon projet a mûri pendant quatre ans. Auvergne Active m’a beaucoup soutenue, notamment au moment de passer devant la Commission pour présenter mon dossier. J’étais terrorisée devant 20 personnes me faisant face . C’est en partie grâce à Auvergne Active que j’ai obtenu mon financement ».

Après six mois d’ouverture, la motivation et la passion de Martine sont intactes : « Il y a des jours difficiles mais j’en avais conscience dès le début. Je suis une acharnée, je ne compte pas mes heures. Je m’appuie sur chaque événement pour augmenter mon chiffre d’affaires : fêtes de fin d’année, Saint Valentin, Fête des Mères, Fêtes des Pères, etc. Aujourd’hui, le bouche à oreille commence à bien fonctionner. Je commence à me créer une véritable clientèle composée des habitants d’Ydes et des alentours mais aussi des touristes de passage dans la région. Ma priorité est de me démarquer de tous les produits qui peuvent se trouver en grande surface. L’exclusivité, la rareté et la qualité : tel est mon crédo ! »

Dans l’optique d’élargir sa clientèle, Martine prévoit, dans les prochains mois, de rentrer en contact avec les divers comités d’entreprise de la région et de développer le marché étranger avec les touristes.

Et les projets ne s’arrêtent pas là : « Si le chiffre d’affaires de la boutique continue de croître, je souhaiterais prendre un apprenti en formation. Je suis débordée de travail et nous ne serions pas trop de deux. Aussi, j’aimerais beaucoup pouvoir proposer mes produits sur les marchés régionaux, voire même ouvrir, dans un second temps, un deuxième commerce sur Mauriac. Pour l’instant, je réfléchis sérieusement à enrichir La Boutique d’Amanda en incluant un Salon Thé. Je dispose d’ores et déjà de l’espace nécessaire pour le réaliser  ».

La Boutique d’Amanda est sans conteste une invitation au voyage et à la découverte. Entre confiture de rose ou à la violette : cap sur le pays des Milles et Une Saveur !



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !