webleads-tracker

Bien-vivre

Philippe Gabilliet : les clés pour devenir un manager audacieux

Philippe Gabilliet : les clés pour devenir un manager audacieux

La 11e Grande soirée des managers DCF Clermont s’est tenue le 27 novembre dernier. Pour l’occasion, Philippe Gabilliet, professeur de Psychologie et de Management à l’ESCP Europe, expert reconnu de l’optimisme, de la chance, de l’audace et de l’auto-motivation, avait fait le déplacement. Pendant près de 1h30, ce conférencier émérite a délivré les clés de réussite pour devenir un manager audacieux. Une audace nécessaire pour créer des opportunités et se transformer. Explications.


La réussite : un mot, plusieurs aspirations

La quadriptique : Etre – Faire – Avoir – Savoir

Si la réussite semble être une ambition commune, tout le monde n’aspire pas aux mêmes objectifs de réussite. “Finalement, c’est quoi pour vous la réussite ?“, demande Philippe Gabilliet en interpellant son public avant d’expliquer que, pour certains, réussir c’est avoir plus, posséder plus alors que pour d’autres, réussir c’est faire plus, réaliser, bâtir… Pour certains, c’est être plus, s’accomplir… Pour d’autres, c’est savoir plus, comprendre le monde… Avec ironie, l’expert ajoute : “Pour certains, la réussite c’est d’avoir plus pour être moins. Et d’autres, à l’inverse, pour être plus acceptent d’avoir moins.” Des propos qui méritent réflexion.

Les clés de la réussite

Existe-t-il une recette magique pour réussir ? Pas de recette miracle mais bel et bien un ensemble d’ingrédients nécessaires à la réussite tant désirée. D’abord, le travail . “ça aide mais ça ne garantit pas forcément la réussite.”, souligne Philippe Gabilliet. Puis le talent, les opportunités (à qui sait les repérer et ouvrir grand son attention pour être prêt à les recevoir). Et enfin, l’audace parce qu’à un moment donné, il va bien falloir se jeter à l’eau !

 

L’audace, c’est quoi ?

Avec l’évolution de la société, l’ère du numérique, “le champ des possibles est devenu incroyable. Mais sommes-nous devenus plus audacieux pour autant ?“, s’interroge l’expert.

L’audace c’est… Oser aller où les autres ne vont pas. Sortir du cadre. Oser braver les conformismes. Oser dépasser ses propres limites.” Philippe Gabilliet

Qu’est ce que l’audace ? D’après Emile Littré, “c’est un mouvement de l’âme qui va nous pousser à des actions hors du commun au mépris des obstacles et des dangers.

Etre audacieux c’est finalement être capable de sortir de sa zone de confort, du tout connu, tout contrôlé, du conforme… pour s’aventurer dans des zones de défis, de risques, de danger, de rupture et d’ignorance “parce que nous n’avons pas encore les clés. Celui qui attend d’être prêt est le pire des audacieux !

 

Audace et prise de risque, quelles limites ?

Vouloir aller plus loin, se challenger… mais jusqu’où peut-on aller ?  Philippe Gabilliet met en garde contre les risques inconsidérés qui engageraient un risque vital pour soi, pour son équipe, son entreprise. Même si l’audace c’est prendre des routes sinueuses que l’on ne connaît pas, il est nécessaire d’avoir un minimum de contrôle sur la situation. L’expert avertit : “ne pas tomber dans la provocation !

“Il y a du risque mais si on est entraîné, on peut y aller ! Personne ne sait jamais de quoi il est capable sans jamais avoir essayé.”  Philippe Gabilliet

 

Devenir un manager audacieux

Philippe Gabilliet achève sa conférence en délivrant ses  précieux conseils pour devenir un manager audacieux.

1. Se tenir prêt à rencontrer des opportunités
Cela implique d’être attentif à son environnement. Il faut provoquer la chance en étant dans l’action. “Se préparer sans tout planifier non plus !“, alerte Philippe Gabilliet.”Il existe encore des entreprises qui établissent des plans à 5 ans. C’est un peu magique ! C’est comme si un mec qui, au fond de la savane, se mettait à faire la danse de la pluie !“, explique-t-il avec un ton un tantinet provocateur.

2. Focaliser son attention sur des intentions fortes
Savoir se focaliser sur des objectifs, des rêves.

3. Optimiser face à l’adversité
Optimiser c’est : à partir d’une situation, voir ce que l’on fait d’elle. […] Il ne faut pas abandonner lorsque l’on est à un coup de pioche de réussir !

4. Oser passer à l’action
Ne pas s’éterniser à attendre le “bon” moment. Certains, par peur, trouvent toutes les excuses du monde pour ne pas se lancer : “Mon business plan n’est pas tout à fait terminé, mon plan de communication n’est pas encore au point…” Mais à force de reculer, nous prenons le risque de ne pas jamais y aller. Alors foncez !

“Manager c’est prendre des gens ordinaires pour en faire des gens extraordinaires.” Philippe Gabilliet

Catty Boirie



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !