webleads-tracker

Tendances Éco

Tourisme | Le vaccin, indispensable pour voyager en toute sécurité à l’étranger

Tourisme | Le vaccin, indispensable pour voyager en toute sécurité à l’étranger

Organisé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le Comité de crise pour le tourisme mondial s’est réuni à Madrid lors de la 113e session du Conseil exécutif de l’OMT afin de faire avancer des plans solides pour relancer le tourisme.


Les principaux résultats de la réunion ont porté sur l’intégration des vaccins dans une approche harmonisée de la sécurité des voyages et sur le lancement d’un effort coordonné pour renforcer la confiance dans le secteur.

Dans le contexte actuel, où les pays du monde entier ont lancé des campagnes de vaccination contre le COVID-19, le Comité a noté qu’il s’agit d’une étape fondamentale dans la lutte contre la pandémie et dans la relance des voyages internationaux.

Les membres du comité ont souligné l’importance de faire progresser la coopération en matière de certificats de vaccination, conformément au Règlement sanitaire international, afin de garantir la mise en œuvre de documents de voyage, de protocoles et de principes communs et numériques. Cette démarche s’inscrit dans le droit fil des travaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a mis en évidence les utilisations potentielles de la technologie pour permettre des voyages internationaux sûrs et faciliter les arrivées et les départs.

Le secrétaire général Pololikashvili a déclaré : “Le déploiement des campagnes de vaccination est un pas dans la bonne direction, mais la reprise du tourisme ne peut attendre. Les vaccins doivent être intégrés dans une approche plus large et coordonnée qui comprend des certificats et des documents de voyage sûrs pour les déplacements transfrontaliers. Il faut également rétablir la confiance dans le tourisme. La campagne “United for Travel” nous aidera à atteindre cet objectif en délivrant un message fort, à savoir que le tourisme sûr est désormais à notre portée. »

Parallèlement aux travaux du groupe technique, le Comité a demandé un soutien à l’initiative de l’OCDE visant à créer un système harmonisé de contrôle aux frontières. Ce système serait élaboré en collaboration avec l’OMC et l’OMS et, au nom de l’aviation civile et du secteur maritime respectivement, avec l’OACI et l’OMI.

Les membres du comité de crise ont également appelé à une action plus forte pour soutenir la normalisation, la numérisation et l’interopérabilité des systèmes de test et de certification. Les membres ont convenu que ceux-ci devraient être basés sur des indicateurs de risque communs pour les pays et territoires d’origine ou de destination.

La mise en œuvre du guide de décollage CART, élaboré par l’OACI, a été identifiée comme un outil efficace pour faire progresser l’harmonisation des protocoles de dépistage et accélérer la mise en place de corridors de santé publique sûrs.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !