webleads-tracker

Artisanat & services

Une deuxième vie pour les voitures anciennes chez Atypik Auto à Yzeure

Une deuxième vie pour les  voitures anciennes chez Atypik Auto à Yzeure

Qui n’a pas rêvé de redonner vie à une voiture oubliée au fond d’une grange ou à une voiture de prestige pleine de caractère ? Chez Atypik Auto à Yzeure, ce rêve devient réalité grâce au talent de Patrick Batsala qui réalise des restaurations d’automobiles sur mesure.


Carrossier depuis 23 ans, Patrick Batsala s’est appuyé sur son expérience  pour créer son entreprise en novembre 2013. Mais sa passion pour les vielles voitures a vite pris le dessus. « Je ne suis pas un carrossier comme les autres. Lorsque l’on m’amène une voiture à restaurer, je la remets à zéro, c’est-à-dire à la ferraille, et je recrée des parties que l’on ne retrouve plus dans le commerce. Cela peut prendre beaucoup de temps mais le résultat est unique. »

Pour Patrick Batsala, tout s’est enchainé rapidement. Un ami lui fait visiter un atelier qu’il s’apprête à libérer et, trois mois plus tard, Atypik Auto ouvrait ses portes. « En fait, à partir de la visite de ce local, mon projet s’est concrétisé naturellement. A mes yeux, tout est devenu évident en peu de temps. »

Depuis, le nombre de clients ne cesse d’augmenter grâce à un bouche-à oreille qui fonctionne très bien dans un milieu où les passionnés ne remettent pas leur projet entre les mains de n’importe quel professionnel. « J’effectue les travaux de carrosserie mais je peux prendre en charge toute la restauration de la voiture, de la mécanique à la sellerie. Certains clients me commandent uniquement des travaux de carrosserie et se chargent ensuite de la reconstruction eux-mêmes car ils sont passionnés de mécanique.»

Patrick Batsala s’adressent  à des connaisseurs exigeants et parfois sans limite, ou presque, de budget, qui peuvent avoir économisé pendant des années pour se préparer financièrement à la reconstruction d’un véhicule auquel ils tiennent particulièrement. « Ils savent qu’ils auront exactement ce qu’ils veulent et que le résultat durera dans le temps.  Les véhicules qu’ils me confient ont pour eux une valeur pécuniaire mais aussi souvent sentimentale. »

Il fait également de la recherche en France et à l’étranger de véhicules anciens pour ses clients. Il leur propose alors une sélection,  fait l’expertise avant achat et s’occupe du rapatriement. « Je permets au client d’être rassuré dans son investissement. Je le conseille et négocie pour lui le prix d’achat du véhicule à restaurer. Certains clients désirent un véhicule précis. Cela peut prendre du temps avant de le trouver, mais on y arrive. »

Avec sa page Facebook et un site Internet à venir, il compte créer une communauté autour de la restauration de véhicules. « Ces outils de communication  s’adresseront à tous les propriétaires qui partagent la même passion des voitures anciennes de la Fiat 500 à la voiture de prestige. Je vais valoriser ma présence sur les réseaux sociaux pour favoriser les échanges. Le site servira plus à illustrer les différentes étapes d’une restauration. Je vais également organiser des expositions avec des véhicules prêtés par les clients. »

En spécialisant son travail de carrossier, Patrick Batsala s’est orienté dans une activité où il fait déjà figure d’expert. Il a d’ailleurs transmis le virus à son fils qui va venir le rejoindre pour travailler avec lui et apprendre le métier. A l’image du parcours de chaque restauration de voiture rêvée par un client et réalisée dans son atelier, l’aventure ne fait que commencer !



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !