webleads-tracker

Artisanat

Artisanat | CMA France propose la « Garantie apprentissage »

Artisanat | CMA France propose la « Garantie apprentissage »

Afin de maintenir la dynamique de l’apprentissage en France, le réseau des CMA, acteur majeur de l’apprentissage propose de s’associer aux pouvoirs publics pour créer une véritable « Garantie Apprentissage » post Covid-19.


La garantie apprentissage est un pacte de confiance dans le temps, qui modifie les règles habituelles du contrat d’apprentissage en cette période de crise sanitaire et économique. Elle assure à tous les jeunes la possibilité de conclure dès maintenant un contrat d’apprentissage, tout en permettant d’en décaler la prise d’effet si l’entreprise accueillante n’est plus en mesure d’assurer la formation de l’apprenant.

La Garantie Apprentissage c’est :

1. Sécuriser l’accès au contrat d’apprentissage et le parcours des apprentis
– Pérenniser et renforcer les dispositifs de pré apprentissage, en particulier la prépa-apprentissage et la préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC).
– Soutenir financièrement les entreprises de moins de 50 salariés qui souhaitent recruter un apprenti.
– Prolonger la mesure prise par ordonnance du 2 avril qui permet de passer de 3 à 6 mois le temps au CFA pour un jeune sans contrat d’apprentissage.
– Mobiliser les médiateurs de l’apprentissage pour faciliter la suite de parcours des apprentis dans une autre entreprise en cas de rupture inévitable pour motif économique.

2. Relancer la communication sur l’apprentissage et la Garantie Apprentissage
– Lancer une campagne d’information auprès des jeunes, des familles et des entreprises.
– Organiser au plus vite, avec l’appui des Régions compétentes en matière d’information sur les métiers et des formations, des portes ouvertes dématérialisées, en lieu et place de celles qui n’ont pas pu se tenir en mars et avril.
– Faciliter la communication des données entre les rectorats et les CFA, pour pouvoir contacter très rapidement les jeunes qui ont fait le choix de l’apprentissage via Affelnet et Parcoursup.

3. Assurer la formation dans les meilleures conditions
– Réévaluer la contribution des OPCO au titre du premier équipement et rendre éligible les équipements informatiques ainsi que les équipements nécessaires au suivi des protocoles sanitaires.
– Donner aux CFA une visibilité plus importante sur leurs financements et leurs investissements, en prolongeant d’une année (jusqu’au 31/12/2022) les niveaux de prise en charge par les OPCO.
– Favoriser le recours à la formation en situation de travail et à la formation à distance, par des ajustements réglementaires, et par un programme d’investissement dédié.

Enfin, pour appuyer ces mesures d’urgence et poursuivre la nécessaire valorisation de l’apprentissage, le réseau des CMA créera un événement annuel impliquant les territoires pour la mise en valeur de l’orientation. Une première édition pourra voir le jour en 2021.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !