webleads-tracker

Tendances Éco

Femmes de l’économie : “Ce qui nous intéresse c’est le parcours de femmes entrepreneures”

Femmes de l’économie : “Ce qui nous intéresse c’est le parcours de femmes entrepreneures”

Les Femmes de l’économie organisaient un afterwork ce mardi 15 mai au Novotel. L’occasion de présenter l’édition 2018 dont la finale régionale se tiendra, cette année, à l’opéra de Clermont-Ferrand. Femmes entrepreneures, n’hésitez pas à candidater, à présenter vos parcours… à oser !


Ce mardi, c’est dans une salle composée majoritairement de femmes que nous avons pris place. Et pour cause, c’est bien les femmes – entrepreneures – que nous étions venus célébrer aux travers des Trophées des Femmes de l’économie.

Pierre Danthez, directeur national, prend la parole en premier pour retracer la genèse de la création de ces Trophées. “Ce qui nous intéresse c’est le parcours de femmes. Ce n’est pas d’avoir la directrice générale de Coca-Cola ! C’est pourquoi, pour l’édition Ile-de-France, nous réservons les candidatures aux dirigeantes de TPE et PME uniquement.

“En France, 30 000 femmes sont à la gouvernance d’entreprise.” Pierre Danthez, directeur national des Femmes de l’économie

Pierre Danthez

Clermont-Fd accueillera la finale régionale

Après Aix-les-Bains, c’est au tour de la capitale auvergnate d’accueillir la grande finale régionale des Trophées des Femmes de l’économie. Olivier Bianchi, maire de Clermont-Fd, a déjà réservé l’opéra pour l’événement qui se tiendra le 15 novembre 2018.

Dès à présent, les femmes entrepreneures de la région peuvent candidater sur femmes-economie.com et ce, jusqu’au 7 octobre 2018. “Le jury va délibérer le 26 octobre (un peu avant pour l’Auvergne) pour arriver le 15 novembre à l’opéra pour la finale.“, précise Delphine Giraud, lauréate 2016 et membre du Jury.

Delphine Giraud

Des lauréates à cœur ouvert

Aux côtés de Pierre Danthez, de nombreuses lauréates comme Delphine Giraud, lauréate 2016 et directrice du Novotel Clermont-Fd, Marie-Luce Bozom, fondatrice de l’agence clermontoise Phoebus Communication et élue femme communicante 2015, Lise Lalanne, créatrice de la Régie de territoires des deux rives à Billom et lauréate innovation sociale 2017.

J’ai trouvé le dossier de candidature très intéressant. Il m’a permis de faire un retour en arrière sur mon parcours professionnel, des choix de vie que j’ai fait mais aussi de me projeter, de m’interroger sur l’avenir. On a toujours un doute au moment de cliquer pour valider la candidature mais il faut foncer ! On a rien à perdre ! C’est que du bonheur !” Lise Lalanne, créatrice de la Régie de territoires des deux rives (Billom)

 

Lise Lalanne

 

Ce trophée a surtout changé le regard des gens. Dans mon métier, on parle toujours des chefs cuisiniers, des Meilleurs ouvriers de France, et finalement peu de femmes. Ce sont mes amis et mon compagnon qui m’ont poussé à faire ma candidature. Le problème c’est que les femmes n’osent pas, par peur de paraître prétentieuses.” Delphine Giraud, directrice du Novotel Clermont-Fd

 

Marie-Luce Bozom

 

Il permet de faire un recul sur soi que l’on ne fait jamais en tant que chef d’entreprise. On ne prend jamais le temps de se poser. ça a été une manière pour moi de présenter mon implication. […] Forcément, derrière, une notoriété qui s’est retrouvée accrue. D’autres distinctions qui se sont enclenchées : j’ai été sollicitée, quelques mois plus tard, pour participer aux Trophées La Tribune Awards Clermont Auvergne que j’ai gagné dans la catégorie Femme Chef d’entreprise. J’avoue que je ne m’y attendais pas.” Marie-Luce Bozom, fondatrice de l’agence Phoebus Communication et élue de la CCI Puy-de-Dôme depuis 2005

 

En savoir plus : femmes-economie.com

Catty Boirie

 

Trophées des Femmes de l’économie

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !