webleads-tracker

Artisanat

Opération « Artisanat Dream » : les jeunes en immersion chez des artisans du Puy de Dôme

Opération « Artisanat Dream » : les jeunes en immersion chez des artisans du Puy de Dôme

A l’occasion de la Semaine nationale de l’artisanat du 11 au 18 mars 2016, l’Union Professionnelle Artisanale du Puy-de-Dôme propose aux jeunes de vivre leur « Artisanat Dream », le mercredi 16 mars. Le but de cette journée d’immersion ? Faciliter les rencontres entre jeunes et artisans, et susciter les vocations dans une branche qui offre de belles perspectives de recrutement.


Rien de tel qu’un après-midi d’immersion pour entrevoir les possibilités offertes par un métier. C’est avec cette conviction que l’UPA du Puy-de-Dôme, en partenariat avec l’UPA Auvergne et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Puy de Dôme, a proposé la mise en relation d’un artisan et d’un jeune collégien le temps d’un après-midi.
Grâce à une plate-forme spécialement créée pour l’occasion (www.artisanat-dream.com/), l’artisan qui souhaite accueillir un jeune chez lui met son annonce en ligne sur le site. Le jeune qui consulte la plate-forme choisit l’artisan avec lequel il souhaite passer l’après-midi et postule à l’offre en laissant ses coordonnées. L’artisan n’a plus qu’à prendre contact avec le jeune pour caler la rencontre.

Des dizaines de milliers d’emplois à pourvoir

Divisée en trois grandes organisations professionnelles du bâtiment (CAPEB), de l’alimentation (CGAD), et des services (CNAMS), l’UPA du Puy-de-Dôme rassemble 12 500 artisans sur son territoire. A l’échelle auvergnate, on compte 21 606 entreprises artisanales, soit 2,3% des entreprises artisanales en France. Au niveau national, l’artisanat rassemble plus de 3 millions d’actifs, et dépasse aujourd’hui le cap du million d’entreprises.
Malgré les quelques 600 formations qu’elle propose et un contexte très favorable, « la première entreprise de France » peine à recruter. Selon une étude menée par l’institut I+C pour l’Union Professionnelle Artisanale, le secteur propose chaque année 100 000 embauches et annonce un départ à la retraite de 300 000 actifs dans les 10 années à venir.

Une semaine pour séduire

La Semaine nationale de l’artisanat, organisée conjointement par les chambres de métiers et de l’artisanat et l’UPA, regroupe sous son label toutes les initiatives locales de promotion de cette branche.
L’édition 2016, placée sous la problématique : « Et si le modèle économique de demain passait par l’Artisanat ? », entend donc s’adresser tant aux consommateurs qu’aux futurs artisans. Surtout, la proximité est au cœur de l’approche : l’artisanat offre des milliers d’emplois locaux non délocalisables. Côté consommateur, privilégier l’artisanat permet le développement des territoires, la création d’emplois et la transmission des savoir-faire, la moitié des apprentis français étant formée dans les entreprises artisanales.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !