webleads-tracker

Santé

Santé au travail : les coiffeurs rhônalpins s’engagent

Santé au travail : les coiffeurs rhônalpins s’engagent

Près de trois coiffeurs sur quatre déclarent un problème de santé lié à leur métier. Pour prévenir les risques, les professionnels de la coiffure écoresponsables en Rhône-Alpes agissent en faveur d’une santé durable. 


Les troubles musculo-squelettiques (TMS) dominent parmi les problèmes de santé que déclarent les coiffeurs. S’ajoutent à cela les allergies respiratoires rencontrées par 11% des actifs et les allergies cutanées par 10% des actifs. (Etude Crédoc pour les Institutions de la Coiffure – octobre 2016)

Pour préserver la santé et la sécurité, le métier de coiffeur exige d’adopter les bonnes pratiques professionnelles telles que l’utilisation d’équipements de travail adaptés ainsi que la mise en place de mesures de prévention collectives et individuelles.

 

La santé devient une priorité dans le monde de la coiffure

Suite à une prise de conscience, la santé est aujourd’hui une priorité au sein de la profession. Selon le dernier rapport de branche 2016, 9 chefs d’entreprise sur 10 déclarent que les questions liées à la santé, l’hygiène et la sécurité font partie de leurs préoccupations professionnelles. La sensibilisation des élèves et des alternants est désormais prise en compte dans la plupart des établissements d’enseignement et dans les référentiels des diplômes.

« Les bonnes pratiques se diffusent de façon plus importante que par le passé et devraient considérablement faire progresser les conditions d’exercice de la profession, en matière de santé au travail. Nous restons en veille permanente sur tous ces sujets liés à la santé. » explique Fabienne Munoz, à la fois présidente de la Chambre des métiers et de l’artisanat en Ardèche, vice-présidente de l’UNEC (Union nationale des entreprises de la coiffure) et chef d’entreprise gérant le Salon Fabienne, à Peyraud (07).

 

Prévention des risques professionnels

L’UNEC est engagée depuis plusieurs années sur le sujet de la prévention des risques professionnels, tant au niveau de la démarche Développement Durable que dans la promotion du label « Développement Durable, mon coiffeur s’engage » lancé par les Institutions de la Coiffure. Au-delà de cette mission, Fabienne Munoz mène des actions dans son salon de coiffure pour garantir une meilleure santé et sécurité au personnel. Depuis qu’elle est chef d’entreprise,  elle a choisi pour son salon des équipements ergonomiques : bacs de lavage et fauteuils réglables… Elle utilise des produits plus respectueux de l’environnement et propose de la coloration végétale. Concernant la qualité de l’air, elle a installé un système d’aération générale performant et la préparation des solutions techniques se fait dans un local dédié, ventilé et aéré.

Maud LAURENT



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !