webleads-tracker

Commerce

ISADOM VIVAL à Pérignat-lès-Sarliève : une épicerie motivée par la chaleur humaine

ISADOM VIVAL à Pérignat-lès-Sarliève : une épicerie motivée par la chaleur humaine
Isabelle et Dominique Ferlet, heureux gérants du VIVAL à Pérignat-les-Sarliève

Originaires de la Nièvre, Dominique et Isabelle Ferlet ont rejoint le groupe Casino via la franchise Vival. Au-delà du commerce, il y a la volonté d’aller au contact des gens. Leur implantation à Pérignat-lès-Sarliève dans le Puy-de-Dôme est un moyen d’allier vente et service. Leurs compétences se complètent pour être à la hauteur des attentes du client.


“Ce qui nous importe, c’est la confiance et la fidélité autant de notre côté que chez le client. Quand quelqu’un vient nous voir ou l’inverse, on amène de la chaleur humaine, du savoir-vivre. C’est comme être en famille finalement. On a une démarche qui est vraiment différente des grandes surfaces”. La gestion d’un Vival était plus qu’une opportunité pour Dominique et Isabelle Ferlet. C’était surtout un changement de vie qui permettrait ainsi d’envisager un commerce tel que leur sensibilité l’exigeait. Une décision mûrement réfléchie, reflétant les expériences et formations qui ont permis le succès de leur commerce.

“Je suis un ancien restaurateur qui a passé 33 ans dans la cuisine. Ayant obtenu un CAP de cuisinier , j’ai évolué dans différents postes, de premier commis en passant par chef de parti pour finalement être chef de cuisine. J’ai travaillé entre autres à Versailles au Boeuf à la mode“. Avec Isabelle qui a une formation de comptable, les tâches de chacun ont pu être facilement réparties. Elle va s’occuper de tout ce qui est gestion ou comptabilité et Dominique s’attèlera aux achats, produits frais ou livraison. “Tout tourne parfaitement bien entre nous, il n’y a aucun problème particulier dans notre collaboration”.

C’est alors que l’Auvergne va leur ouvrir les portes quand Casino leur propose d’intégrer leur franchise Vival. “Le Puy-de-Dôme nous a séduit par sa nature et la pureté de son climat. L’encadrement de Pérignat-lès-Sarliève était intéressant car nous sommes près de la montagne. Un point important car notre service est tourné vers le relationnel. Nous cherchons à aider les gens”. Les recherches ont pris un an et le couple a pu ouvrir le 1er novembre 2010, avec l’aide de Clermont Communauté.

Leur épicerie ne travaille que sur le plan local. Pour leurs produits, ils sollicitent donc des producteurs du coin et des critères précis. “Nous proposons en viande du Charolais ou du Salers, du saucisson de la région, un arrivage de poissons une fois par semaine et beaucoup d’autres produits frais. J’utilise mes connaissances pour trouver la qualité exigée. Notre volaille est essentiellement fermière et nous collaborons par exemple avec la fromagerie Dischamp à Sayat dans le Puy-de-Dôme.”Cette exigence et cet intérêt pour la cuisine poussent même Dominique Ferlet a proposé des conseils culinaires aux clients.

Le commerce de proximité prend tout son sens avec Dominique et Isabelle Ferlet. La vente ne peut résumer le travail important qu’ils déploient. “Les tournées s’organisent deux jours par semaine en montagne dans le secteur d’Aydat. Il y a 55 clients que nous devons voir.” Dominique n’hésite à parler d’aide à la personne. “On discute, il se confie à nous. On est vraiment dans un cadre familial. Je ne fais pas que livrer, je fais beaucoup pour eux comme par exemple installer le gaz. On rencontre d’ailleurs tous types de générations, plus âgées en montagne et de tous milieux sociaux.”

Une vision de leur métier qui tranche avec la concurrence, notamment Auchan qui se situe à 800 mètres d’eux. Rien n’empêche cependant la bonne vitalité de leur Vival. Ils se sont débrouillés avec des moyens modestes pour la communication. “Nous avons fait de la publicité grâce à la Mairie et aux associations présentes dans le secteur”.

“Nous avons les mains libres, c’est une grande satisfaction de pouvoir faire ce que l’on veut. D’autant plus que je suis habitué à travailler comme je le fais, à gérer des équipes.” Une conduite bien à l’image de Dominique, 51 ans et Isabelle, 44 ans, à savoir portés par le bien-être de leurs clients. Un Vival qui permet à Pérignat-lès-Sarliève d’être servi par un commerce humain.

VIVAL 2



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !