webleads-tracker

Artisanat

Capdeco à Thiers : savoir-faire et innovation pour des couverts tout en couleur

Capdeco à Thiers : savoir-faire et innovation pour des couverts tout en couleur

Capdeco est une entreprise auvergnate située dans la capitale de la coutellerie. Grâce à un savoir-faire de 3 générations, la société familiale est présente aujourd’hui dans le monde entier.


Les établissements Froment ont été créés en 1963 par Camille Froment afin d’exercer une activité de sous-traitance dans la fabrication de couteaux. Souhaitant capitaliser sur son expérience, Philippe Froment, fils de Camille, crée en 2002 la société Capdeco, dans l’objectif de développer son propre produit et de perpétuer la tradition coutelière.

L’entreprise fabrique aujourd’hui des couverts de table et des pièces de services pour table, proposant ainsi une trentaine de produits déclinés en plus de 4000 références. Edouard Froment, Directeur de l’entreprise familiale et fils de Philippe Froment, nous précise : « Nous utilisons une multitude de couleurs et divers matériaux (bois, plastique polyamide, nacre, plexi coloré, etc.) permettant une grande variété de styles, plus classiques ou davantage contemporains. »

Capdeco est une entreprise de 5 personnes, travaillant dans les ateliers de Thiers où sont fabriqués et assemblés à la main les couverts.

La capitale de la coutellerie compte de nombreux spécialistes et la concurrence est par conséquent très rude. Le directeur nous confie : « Il est nécessaire de se démarquer en définissant son avantage concurrentiel. Notre spécificité est de nous positionner sur un marché de niche qu’est le couvert, décliné au maximum. Notre force est d’avoir su développer davantage que des couteaux. »

Capdeco vend ses produits à des détaillants, magasins spécialisés dans l’art de la table. En plus de ses 250 clients répartis sur toute la France, l’entreprise thiernoise est très présente au niveau international, tant dans de nombreux pays d’Europe qu’aux Etats-Unis, en Corée du Sud, au Japon, en Chine, en Arabie Saoudite, au Liban, au Maroc ou encore en Afrique du Sud.

« Il y a un an, l’export représentait 12% de notre chiffre d’affaires, contre 45 à 50% aujourd’hui. » Pour gagner ces parts de marché, Edouard Froment participe aux salons spécialisés dans les arts de la table, tels que Maisons et Objets à Paris ou Ambiente à Francfort. Il y rencontre ainsi de nombreux clients, rapidement conquis par l’innovation et le savoir-faire des produits de Capdeco.

« Notre premier objectif est le développement du marché des Etats-Unis dans les 5 ans à venir. Il y a un réel potentiel sur ce dernier car les Américains sont prêts à acheter des produits haut de gamme si la qualité est certifiée. »

De par l’historique de l’entreprise, Capdeco a également un second objectif, celui de reconquérir le marché français, légèrement en baisse depuis la crise économique de 2008. Pour cela, la société a mis en place depuis mai 2013 un site internet de vente en ligne afin de promouvoir sa marque.

Capdeco allie ainsi la qualité d’un produit issu d’un travail artisanal à la modernité d’une pièce colorée et stylée. Une combinaison qui se révèle gagnante et un cap que la société souhaite maintenir dans l’avenir.



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !