webleads-tracker

Tech & Innovation

En marche pour la transformation

En marche pour la transformation
© Freepik

La transformation sera donc au cœur des échanges de cette Grande Soirée du Journal de l’éco, ce soir, à la Grande Halle d’Auvergne. Cette soirée est finalement devenue la rentrée économique des acteurs de notre territoire. Depuis plusieurs années, elle correspond à un moment privilégié d’informations et de réflexions proposé par le dirigeant du journal Lionel Chaumeil. Moment animé par des experts de la thématique retenue et des témoins.


Transformation, éléments de définition

La transformation est une vision de l’esprit, diront certains. Pour d’autres, elle correspond à une avancée technologique ou sociétale qui apporte des modifications, des bouleversements. La transformation opère des choix. Elle provoque et invite à quitter des zones de confort pour mieux entrer dans des nouveautés. Encore faut-il l’appréhender, voire la maîtriser.

La transformation au cœur des débats

Trois-tables rondes vont ponctuer notre soirée. Une première, intitulée « Transformation digitale », va nous offrir un éclairage sur l’intelligence artificielle, les avancées technologiques ou l’utilisation de plus en plus abondante des données numériques qui nous mettent dans un nouveau rapport au travail, mais aussi à l’ensemble de nos pratiques personnelles ou professionnelles. Tout cela a un coût, mais le plus cher à payer n’est-il pas la non acceptation de cette transformation ? Tristan Colombet, fondateur et président de Domraider, Jean-Michel Pou, fondateur et président de Deltamu, Valérie Monier, vice-présidente déléguée au numérique au sein de la CCI Puy-de-Dôme, Alexandre Monnin, professeur en stratégie digitale au Groupe ESC Clermont et Frédéric Morel, directeur du Groupe Lafreto (Glisshop, MonsieurGolf, E-Ben) seront avec nous.

La transformation managériale a été choisie comme angle de réflexion, à travers le témoignage de plusieurs dirigeants et acteurs du management. Christian Missirian, directeur régional Commerce Auvergne-Rhône-Alpes EDF, Pascal Pouyet, directeur Banque des Décideurs de la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin, Christophe Ducluzeau, fondateur & président Insitu, Jacques Barthélémy, fondateur & avocat associé chez Barthélémy Avocats, Françoise Constanty, directrice HR’IT Consulting, seront interrogés sur ce que provoque cette nécessité de la transformation. Comment leurs équipes respectives réagissent-elles à ces logiques de pensée ? Sont-elles conscientes naturellement de devoir monter dans les trains du changement ? En quoi ces transformations ont-elles des incidences sur leurs pratiques professionnelles ? Nous verrons aussi, ce que chacun des secteurs représentés par nos invités a été amené à repenser… à cause précisément de la transformation vécue par les concurrents de chacun.

Enfin, la transformation sera abordée par le prisme de l’intelligence collective. En tout cas, nous tenterons de cerner avec les invités à la troisième table-ronde, ce que les institutions ou grandes entreprises qu’ils et elles servent et dirigent ont imaginé pour être dans cette démarche commune de la transformation. Écoute, créativité, co-construction, opportunités … nos invités seront à même de donner des exemples et de témoigner de ce que la transformation offre en nouveaux modèles de fonctionnement.

Annabel André-Laurent, vice-présidente à l’économie et aux entreprises à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, parlera des accompagnements et des politiques locales à destination des entreprises. Jean-Yves Foucault, président de Limagrain, prendra le temps de dire comment son groupe réinvente le modèle du bien manger, du mieux produire à un prix plus juste pour l’agriculteur. Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, Claude Barbin, président de la CCI du Puy-de-Dôme, Frédéric Bonnichon, président de Riom Limagne & Volcans, s’arrêteront sur l’importance de penser ensemble un territoire urbain et ses différents contours au service des populations.

Jean-Yves Gouttebel, président du Département du Puy-de-Dôme, conclura les propos, un peu en guest star de la soirée, mettant en valeur la manière dont l’inscription de la Chaîne des Puys, faille de Limagne, nous met dans l’impérative nécessité de vivre une profonde mutation dans notre rapport à notre terre d’Auvergne avec cette question : « La métropole est-elle celle qui rayonne sur la Chaîne des Puys, ou est-ce l’inverse, ce qui nous impose de penser autrement nos actions ? »

Marc-Alexis Roquejoffre

 

 

Grande soirée de l’éco : la transformation au cœur des débats



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !