webleads-tracker

Tourisme, restauration

Gérer deux entreprises à la fois ? Défi relevé pour Johan Lisotti à Super-Besse !

Gérer deux entreprises à la fois ? Défi relevé pour Johan Lisotti à Super-Besse !

Johan Lisotti, en collaboration avec sa femme et son beau-frère, tient une entreprise de traiteur et a racheté en décembre un restaurant à Super Besse. C’est à eux trois qu’ils gèrent ces deux entreprises, sous le nom de Cuisine et Saveur du monde.


Johan Lisotti, 46 ans, est entrepreneur depuis une dizaine d’années. Il a monté en 2004 une société de traiteur avec l’aide de sa femme et de son beau-frère. Mais le 16 décembre 2014, ces trois collaborateurs ont décidé de racheter le restaurant La Grange à Super Besse, désormais renommé Cuisine et Saveur. Johan est donc à la tête de deux entreprises.

Notre entrepreneur nous explique la raison pour laquelle il a décidé de racheter ce restaurant : « Je désirais trouver une activité saisonnière pour la période hivernale et c’est pour cela que j’ai fait le choix d’un restaurant dans une station de ski. En effet, mon entreprise de traiteur marche quand le temps est clément car on prépare souvent des événements en extérieur (mariages champêtres, anniversaires, fêtes locales…) ; j’ai donc une baisse de la demande de novembre à mars et le restaurant me sert à pallier à ce manque. »

Le bouche à oreille opère !

Cuisine et Saveur du monde, l’entreprise de traiteur de Johan Lisotti, a un fonctionnement assez particulier. En effet, Johan utilise des poêles géantes pour préparer ses plats en grande quantité et travaille sur un plan national, les clients faisant appel à lui dans le cas d’une fête dans une communale par exemple. Il a créé un site internet dès la création de son entreprise de traiteur et faisait les marchés pour se faire connaître. C’est désormais le bouche à oreille qui opère !

Il en est de même pour son restaurant à Super Besse qui suit le même état d’esprit. Il propose des produits régionaux dans un univers convivial et chaleureux. Johan aimerait embaucher à l’avenir pour son restaurant.

Johan est plutôt fier de ses deux entreprises, même si le restaurant a un peu de mal à démarrer à cause du manque de neige à la station. Pour lui, créer une entreprise « c’est compliqué, notamment à cause du nombre de charges sociales imposées aux entrepreneurs français. » Mais il conseille néanmoins de se lancer en n’oubliant pas qu’il « faut beaucoup travailler et ne pas regarder ses heures. On doit être courageux, ne pas baisser les bras et essayer de toujours avoir un temps d’avance sur ses concurrents. »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !