webleads-tracker

Institutions

Juliette Jarry : une vice-présidente de terrain

Juliette Jarry : une vice-présidente de terrain

Entrepreneure et femme de terrain, Juliette Jarry a fait ses premières armes à la tête d’une PME, Adéa Présence, durant plus de 10 ans. Aujourd’hui vice-présidente déléguée au numérique à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, elle revient sur son parcours ainsi que sur les priorités de la Région : accélérer le déploiement des infrastructures fixes et mobiles (4G) et accompagner la transition numérique des entreprises.


Entrepreneure et femme de terrain

Son master sciences politiques en poche, Juliette Jarry, alors âgée de 24 ans, décide de créer son entreprise. Un projet nourri par une expérience personnelle vécue avec sa grand-mère et la volonté de proposer une offre innovante dans le secteur de l’aide à domicile. Adéa Présence est née.

C’est une entreprise que j’ai dirigée pendant 11 ans et qui est devenue une PME de 50 personnes spécialisée dans l’accompagnement de personnes âgées ou en situation de handicap sur des pathologies plutôt complexes comme l’Alzheimer, l’autisme… […] J’ai intégré les nouvelles technologies au fonctionnement d’Adéa Présence il y a 10 ans en faisant développer un intranet spécifique pour nos salariés. Un outil numérique qui leur permettait d’avoir accès à la liste de toutes les missions à pourvoir, de saisir leur compte-rendu… […] Aujourd’hui, je suis toujours associée à cette société mais je ne suis plus dans l’opérationnel depuis l’été dernier.

 

Une arrivée en politique pour “casser les codes

Issue du monde entrepreneurial, Juliette Jarry est une femme de terrain, une véritable self-made woman. Un profil qui a attiré le regard, celui de Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui lui a proposé le poste de vice-présidente déléguée au numérique suite aux élections régionales de décembre 2015.

J’ai accepté cet engagement au sein du Conseil régional car c’est une collectivité qui a une vraie capacité à faire tout en restant dans la proximité. La deuxième raison, c’est qu’il y a globalement trop peu de femmes, de jeunes et de chefs d’entreprise élus. Or, c’est un enjeu sociétal que les élus soient à l’image de la société. Avoir par exemple des chefs d’entreprise engagés dans une collectivité avec des compétences économiques aussi fortes, c’est sain !” Juliette Jarry

Juliette Jarry se révèle pragmatique dans son approche : “Je suis heureuse des réalisations concrètes que nous avons déjà obtenues en deux ans. Quand je vais sur le Campus numérique et que je vois tous ces étudiants, mais aussi ces personnes en reconversion ou ces salariés en formation continue à qui on donne de vrais atouts dans la construction de leur parcours professionnel, je trouve que l’action de la Région prend tout son sens ! C’est d’autant plus fort que cela s’est fait en associant tous les acteurs et en construisant une vraie dynamique collective.”, confie-t-elle.

Ce besoin d’efficacité, cette recherche de proximité, sa capacité de résilience… elle la puise dans son expérience du terrain. “Je me nourris beaucoup des échanges que j’ai sur le terrain lors de mes déplacements, que ce soit par exemple lors de visites d’entreprises ou de rencontres avec les élus locaux.

 

4G : devenir une région pilote, une volonté affichée

Nos principaux objectifs sont détaillés dans la feuille de route stratégique votée en février dernier. Le principal objectif est la question des infrastructures. On a porté, auprès du Gouvernement, des propositions très proactives sur le déploiement de la 4G. On a dit que la Région Auvergne-Rhône-Alpes était prête à être une région pilote sur le déploiement de la 4G parce que l’on considère que c’est une priorité de pouvoir permettre à tous les citoyens, à toutes les entreprises d’avoir accès à la fois à Internet et à la téléphonie mobile.

Faire d’Auvergne Rhône-Alpes la Silicon Vallée européenne

Former les acteurs du numérique de demain pour faire d’Auvergne-Rhône-Alpes la “Silicon Vallée européenne” tel est l’objectif fixé par la Région en lançant le Campus Région. Véritable lieu de formations et d’échanges privilégiés pour les acteurs de la filière numérique, ce Campus Région a ouvert ses portes à près de 500 apprenants en septembre 2017 dans des locaux provisoires dans le quartier lyonnais de la Confluence. Le Campus accueille également le cluster de la filière numérique Digital League ainsi que 2 pôles de compétitivité (Minalogic et Imaginove) et l’ENE (Espace Numérique Entreprises). Son déménagement est programmé pour 2020 sur le site de l’ancien siège de la Région à Charbonnières-les-Bains où le Campus devrait accueillir plus de 3000 étudiants.

Il manque aujourd’hui 7 à 8000 personnes a minima dans le secteur du numérique. Cette reconnexion des formations pour répondre aux besoins des entreprises est fondamentale car nous manquons de compétences aujourd’hui et cette tendance va s’accentuer.” Juliette Jarry

Avec son ambition numérique affirmée, la Région a également porté le projet de création de l’incubateur clermontois le Bivouac qui mobilise pouvoirs publics et acteurs privés pour impulser les start-ups, moteurs de l’innovation pour notre territoire dont la dynamique économique est reconnue. Pour preuve, la Région est arrivée en force au CES 2018 – rendez-vous mondial de l’innovation technologique de Las Vegas – avec 42 startups mobilisées.

En 2 ans, nous avons été très vite sur plusieurs projets mais vu les enjeux et la concurrence mondiale sur cette question, c’était nécessaire et il reste encore beaucoup à faire. Nous lancerons notamment lors du 1er trimestre 2018 un plan massif sur la transformation numérique des entreprises car les TPE et les PME ont besoin d’être accompagnées et outillées sur ce sujet qu’elles appréhendent encore mal.” Juliette Jarry

Dans l’optique d’accompagner les entrepreneurs, la Région a également mis en place un portail “Je crée dans ma région”. Objectif : coordonner les acteurs de l’accompagnement à la création d’entreprise et faciliter les démarches.

Catty Boirie



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !